Salut à toi, Attila ! 

Ton cheval continue-t-il à arracher l'herbe là où il passe ?